fr Français

ÉCOLOGIE

DINAN : le lycée Dominique Savio lance sa  » TROC’BOX « 

Dans l’entrée du lycée, autour de la « Troc’Box », les élèves de 3e et leurs professeurs, Géraldine Meslé et Sylvie Jégouzo. © Ouest-France

Les élèves de 3e à projet professionnel ont installé une boîte pour donner et recycler, dans l’entrée de l’établissement. Chacun peut prendre ou donner, sans obligation, et ça marche.
L’initiative
Écolo et anti-gaspi, le concept de « Troc’Box » est bien dans l’air du temps. Depuis un mois, la maisonnette en bois, installée dans l’entrée du lycée Dominique Savio, valide la mini-entreprise lancée par la classe de 3e à projet professionnel.
Chacun peut déposer ou prendre l’un des nombreux objets qui y sont exposés. Ici rien ne s’achète, tout se donne. Ce matin, un carnet et un joli stylo sont arrivés. Et les coquetiers jaunes viennent de partir…
Hier, les élèves ont défendu leur idée, en quelques minutes, en visio-conférence, devant le jury de l’association nationale Entreprendre pour Apprendre, qui propose, chaque année, aux classes de se lancer dans un projet d’entreprise, comme pour de vrai ».
L’affaire occupe les collégiens, dès la rentrée de septembre. Avec un premier projet, raconte Mathis, qui a reçu le rôle de PDG de la mini-entreprise, on voulait créer un étui en bois, qui aurait permis de recharger son téléphone portable en sécurité.
Mais, au fil du temps, il a fallu se rendre à l’évidence : C’était compliqué à fabriquer. L’affaire en est restée au stade du prototype et au mois de mars, la classe a rebondi sur la « Troc’Box ».
Trois élèves ont construit un premier modèle, dans l’atelier d’un père d’élève, en bois de palettes et contreplaqué offerts par Point P. Installée dans l’entrée du lycée, « Troc’Box » marche du tonnerre. Les DVD, les jeux vidéo, les bandes dessinées y sont déposés et repris. Tous ces objets trouvent ainsi une seconde vie.
Le 10 mai, les lycéens iront présenter leur idée au salon régional, organisé à Saint-Brieuc.
Après, il sera l’heure de penser aux révisions, pour le passage du brevet des collèges.
L’an prochain, la plupart des élèves s’orienteront vers un bac pro ou un apprentissage. En juin, nous donnerons à Emmaüs les derniers bibelots de notre « Troc’Box » ! Le concept sera à reprendre, pourquoi pas en ville ? (O.F 27/04/22)

VIVRE EN RELATION HARMONIEUSE AVEC LA NATURE

Cours de jardinage

École Sainte-Marie ROSPEZ

Les apprentis jardiniers en herbe de l’école Sainte-Marie sortent régulièrement de leurs murs. Jeudi, c’était au tour de la classe de CP-CE1 de partir prendre l’air pour un cours grandeur nature à l’Objeterie de Buhulien. François Banchereau est devenu leur professeur du jour, sur le thème : « A l’abri ou dans la terre, sème la graine au printemps ». Des graines, il y en a beaucoup et ils ont appris à les trier, les identifier et en ont même semé qui devraient devenir une tomate. L’école a mis en place un jardin pédagogique ouvert à tous ces futurs jardiniers qui disposent désormais sur place, d’un terrain de jeu plus vrai que nature.

École Saint-Georges GOUAREC

Dans le cadre de leur action professionnelle, trois étudiantes en BTS SP3S (services et prestations des secteurs sanitaire et social) au sein du groupe scolaire Notre-Dame de Campostal et Gouarec, ont préparé un atelier jardinage à destination des élèves de l’école primaire Saint-Georges.
Pour l’occasion, le foyer de vie Saint-Augustin a mis à leur disposition son jardinier Richard, des résidents volontaires et un espace jardin. L’atelier a eu lieu pendant cinq semaines, tous les mardis après-midi. Les élèves de grande section et de CP ont appris à désherber, à planter un fraisier, à semer des petits pois… L’activité de jardinage a été complétée par des jeux de mots fléchés et de mots cachés pour les CM et le vision-nage de vidéos sur l’évolution d’une graine et d’une plante pour les CE.

Vannerie

École Sacré-Coeur PLOURHAN

En habitué du Sacré-Coeur, René Le Cam est venu partager une de ses passions avec les élèves, jeudi. Les CM1 et CM2 ont pu profiter d’un atelier sur la vannerie, en fabriquant eux-mêmes des paniers en osier. Un travail réalisé avec minutie et attention. Comme toujours, l’intervenant a passionné les enfants et échangé avec eux sur de nombreuses anecdotes. Les jeunes ont également découvert une alternative durable au plastique, pour transporter leurs courses.

Découverte de la forêt

École Chanteclair TREGUEUX

Pendant deux jours les enfants de maternelle (MS et GFS) ont séjourné au Centre Forêt Bocage de La Chapelle Neuve afin d’y découvrir les sous-bois et les animaux qui y habitent.

Biodiversité des milieux humides

École Saint-Joseph BROONS

Les classes de CP et de CE1-CE2 de l’école Saint-Joseph sont inscrites cette année à un projet pédagogique « Je parraine ma rivière ». Les CE1-CE2 ont démarré le 29 mars avec une première activité en classe autour d’un jeu de l’oie géant sur les économies d’eau. Mardi, les deux classes ont passé la journée à Jugon-les-Lacs, avec un jeu de piste sur les habitants de la rivière et une pêche de petites bêtes aquatiques. Les élèves ont pêché à l’épuisette et découvert la biodiversité de l’étang, comme la larve de libellule, la sangsue ou le porte-bois. Prochaine étape du projet le 26 avril avec une journée consacrée aux poissons d’eau douce, et notamment une séance d’initiation à la pêche à la ligne.

École Sacré-Coeur LANVOLLON

Comme chaque année, Leff Armor communauté et son service environnement organisent un programme gratuit de vingt animations pour sensibiliser les élèves au respect de la biodiversité et des milieux aquatiques. Un projet réalisé en partenariat avec des associations d’éducation à l’environnement.
Les élèves de l’école du Sacré-Coeur ont choisi les thèmes des haies bocagères et des zones humides de la commune. Durant deux jours, les élèves de CP CE1, de CE1-CE, et de CE2 ont découvert l’importance de la préservation de l’eau, accompagnés par Elena Cheyns-Lombart, de Bretagne Vivante. Elle leur a appris ce que constitue un bassin-versant, une rivière et son environnement. Dans la mare de la zone humide de Dreuzland, où la vie est déjà intense, ils ont identifié ses petits habitants : larve de libellule, larve de salamandre, triton palmé et alpestre…

Grainothèque

École Sacré-Coeur PLOURHAN

44 élèves des écoles Lucie-Aubrac et Sacré-Coeur, leurs étaient réunis mardi, à la bibliothèque municipale, pour l’inauguration de la grainothèque. Une grainothèque est un endroit ouvert à tous, où l’on trouve une boîte contenant des sachets de graines diverses, mis gratuitement à disposition des jardiniers amateurs ou passionnés. On peut y déposer ou prendre librement des semences », explique la responsable à l’initiative de ce projet. Ce troc est la condition nécessaire pour que la grainothèque puisse s’auto-alimenter. Le partage est une manière de faire (re)découvrir les trésors de la nature à nos enfants ou à nos voisins. En échangeant des variétés anciennes ou locales, on préserve la biodiversité. Les élèves ont travaillé sur la communication en réalisant des affiches, des sachets en origami et la décoration du meuble que j’ai fabriqué. Désormais, les Plourhannais pourront venir à la bibliothèque troquer des graines de légumes et de fleurs au gré des saisons.

Découverte de la lombriculture

École Sacré-Coeur LE MENÉ / SAINT-GOUENO

Les élèves de CE2-CM ont visité Organic Worms, une ferme située au Gouray. En participant à des ateliers animés, ils ont découvert la lombriculture, le rôle et la place du ver de terre dans la décomposition des végétaux. Ils sont repartis avec un lombricomposteur afin d’observer les décomposeurs au sein de leur classe.

Devenir chercheur en biodiversité

École Sacré-Coeur PLOURHAN

Au cours d’une journée chargée en découvertes, les élèves de CM1 et CM2 ont été invités à découvrir le laboratoire LETG du CNRS, installé dans l’université de Rennes. Les élèves ont commencé la matinée en allant à la rencontre de quatre chercheurs, spécialisés dans les changements climatiques et dans l’importance des arbres et leur gestion. Grâce à Jean, Théo, Louis et Rosa, les élèves, ont pu découvrir leurs outils : l’imagerie 3D, l’usage du drone, les capteurs météorologiques ou encore les caméras thermiques.
Les élèves se sont ensuite rendus aux prairies Saint-Martin de Rennes où un ingénieur du laboratoire leur a montré comment effectuer des relevés, faire des observations sur la biodiversité et comprendre la politique de la Ville en matière de choix au niveau des arbres et des aménagements. Cette totale immersion dans le métier de chercheur a passionné les élèves et leur a permis de mieux comprendre les changements climatiques et l’importance qu’il y a aujourd’hui à avoir une réflexion globale sur les aménagements en ville.

A l’écoute des sons

École Sainte-Anne SAINT-BRANDAN

Les élèves de la maternelle de Saint-Brandan sont sortis au centre de découverte du son de Cavan, ils ont écouté les bruits de la forêt et ont appris que le son circule dans le bois …