fr Français

CRÉATIVITÉ

PERROS GUIREC : UNE FRESQUE DES COLLÉGIENS POUR EMMAÜS

Durant toute l’année scolaire, les élèves de 5e du collège Notre-Dame de la Clarté à Perros ont travaillé avec la communauté lannionnaise Emmaüs. Après avoir rencontré le représentant de la communauté, Paul Alexandre, qui leur a expliqué les objectifs de l’antenne, les collégiens ont organisé, avant Noël et à Pâques, deux collectes d’objets utiles, jouets, habits, livres, au profit de la communauté Emmaüs.
Au 3e trimestre, cinq élèves volontaires se sont inscrits pour créer une fresque sur le mur du magasin de la communauté. Leur enseignant d’arts plastiques, les a guidés pour choisir un thème qu’ils ont pu soumettre à Paul Alexandre.
Ensuite, un travail à la fois mathématique et artistique a commencé : travail des plans, des échelles, découpage du dessin original.
Lina, Alice, Ben, Norah et Emy, se sont rendus chaque vendredi, après les cours, à Lannion, pour réaliser la fresque. Le projet ne s’arrêtera pas là. L’an prochain, la communauté Emmaüs est invitée à cheminer durant un an avec les nouveaux élèves de 5e, dans le cadre du projet pastoral de l’établissement et les élèves seront invités à proposer des idées pour apporter leur soutien (O.F 28/6/22).

LE CINÉMA FAIT SON CIRQUE AU RESTMEUR

Depuis le 5 mai, le collectif Galapiat cirque, s’est installé au lycée professionnel du Restmeur. Armés de leur chapiteau et d’une grande dose de bonne humeur ils sont venus monter un spectacle en collaboration avec deux classes de troisième, sur le thème de la Résistance. C’est ainsi que, jusqu’à début juin, tout l’établissement vibrera au rythme de découvertes et d’animations passionnantes.
Dans le cadre de cette résidence, la classe de BTS DATR (développement et animation des territoires ruraux) travaille au résonnement de ce projet hors les murs du lycée et organise une projection du film documentaire « Mad in Finland ». Celle-ci se tiendra au cinéma les Korrigans de Guingamp, en compagnie d’une des artistes du film.
« Mad in Finland » est un documentaire traitant de sept femmes finlandaises, faisant partie du collectif Galapiat. La réalisatrice Elice Abonce Muhonen décrit le film comme un hommage au travail collectif, à l’énergie créatrice, à ses racines et à la féminité (OF 12/05/22).

LAMBALLE : des collégiens imaginent leur futur

Les élèves du collège Sacré-Cœur, à Lamballe-Armor, ont écrit une lettre qu’ils ouvriront dans vingt ans.

L’équipe pédagogique du collège Sacré-Coeur de Lamballe a demandé aux élèves de tous niveaux de rédiger une lettre pour imaginer leur futur. Une fois écrites, elles seront enfouies pendant vingt ans.

Le collège Sacré-Coeur a mis en place une initiative originale. Pendant une heure, les élèves ont été invités à rédiger chacun une lettre. Le but ? Imaginer leur avenir, tout en tenant compte de leur contexte de vie et notamment de l’actualité récente. Le projet ne s’arrête pas là. Une fois écrites, les lettres seront enfouies pour vingt ans. C’est seulement au bout de cette période que le collège invitera les anciens élèves à venir chercher leurs écrits. Une façon de se retrouver et de participer à l’histoire du collège. Du côté des collégiens, le projet est accueilli très favorablement.

Capucine, élève de sixième, estime que la lecture de cette lettre dans vingt ans lui permettra de voir ses espérances et de se rendre compte de son imagination. La jeune fille espère que le monde du futur sera plus écologique et que la haine aura disparu. Même son de cloche pour Maël, élève de quatrième : On pourra savoir si on a vraiment suivi le chemin que l’on s’imaginait. Dans la même classe, son camarade Stevan attend lui de voir les transformations du collège et souhaite retrouver ses amis. Ethan, élève de quatrième, estime qu’il est difficile de se projeter et imagine un monde similaire, mais plus robotisé.

Les récents événements de l’actualité que sont le Covid-19 et la guerre en Ukraine font également partis des points abordés par les élèves. Si tous ont subi les conséquences de la pandémie, la guerre soulève, elle, incompréhension et interrogations (OF 13/04/22).

GUERLEDAN : Neimad a slamé avec les collégiens de Saint-Joseph

Le slameur Neimad en atelier de travail avec les élèves de 5e du collège Saint-Joseph. © Ouest-France

Damien Remon, alias Neimad, le champion de France 2021 de slam, a passé la journée de vendredi avec les élèves de 5e du collège Saint-Joseph, à l’initiative de Sandrine Ganne, leur professeur de français. À cet âge, la poésie ne parle pas aux jeunes, ils n’accrochent pas. Le but de cette rencontre est donc de dépoussiérer cet art littéraire et permettre aux élèves de déclamer un texte. 

Dans un premier temps, Neimad leur a présenté le slam, son histoire, a déclamé devant eux quelques-uns de ces textes, avant de les inviter à écrire une production qu’ils ont ensuite présentée à leurs camarades.

 L’expérience est riche, parce qu’elle allie à la fois la technique d’écriture, les jeux de corps et la mise en voix des textes. Elle permet aux jeunes de se dépasser et de gagner de l’aisance à l’oral », souligne l’enseignante.

À voir l’intérêt des jeunes dans les divers ateliers, il y a tout lieu de penser que cette façon d’aborder la poésie leur a beaucoup plu (O.F 13/04/22). 

Chant EC22 « Un autre regard »

Chant « Un autre regard » de Goulven Airault … clip à découvrir…