fr Français

ACTUALITÉ : COMPRENDRE LE MONDE…

Oser parler de la guerre

École Notre-Dame LANGUEUX

Des élèves de CM2 de l’école Notre-Dame, à Langueux, ont échangé sur la guerre avec leur maîtresse, lundi. Tristesse, peur et colère sont les principaux sentiments qu’ils ressentent.
Reportage
Sur les fenêtres qui séparent la classe de CM2 de Mme Gouzel et le couloir, dans l’école Notre-Dame de Langueux, plusieurs drapeaux européens sautent aux yeux. Ils rappellent le projet Erasmus d’échange, auquel l’établissement participe. Une carte de l’Europe est affichée, à côté des noms de la Finlande, la Croatie, l’Irlande, la République tchèque, accrochés en lettres capitales, en couleur et en anglais. Dans cette classe tournée vers l’Europe, lundi, le chef de l’établissement, Jean-Marie André, et l’enseignante ont organisé « un temps d’échange » sur la guerre en Ukraine.
« C’est important de leur donner la parole sur un sujet majeur, actuellement, dont ils entendent forcément parler, jusque dans la cour d’école. Ils vivent un moment d’histoire », explique le directeur. Pendant près d’une heure, les doigts n’ont cessé de se lever, pour intervenir.
« Le monde est en paix, normalement, non ? »
Afin de lancer la discussion, chaque élève a écrit sur son ardoise les sentiments, les émotions, qu’il ressent, à l’évocation de cette guerre. C’est Nino qui s’est exprimé en premier. « Je suis triste. C’est dur pour eux, ils ont peur, ils n’ont plus rien à manger. »
Arthur, lui, est irrité. « Ça m’énerve que des gens se fassent tuer juste parce que la Russie veut reprendre l’Ukraine. » Clara évoque les images en continu. « Ça me fait peur quand je regarde la télé, je suis impressionnée, c’est choquant. » Eline exprime sa « culpabilité. Je suis dans mon lit douillet, alors qu’il y a des gens qui quittent leur pays et je ne peux pas les aider ».
Lison fait part de son incompréhension. « C’est fou qu’il y ait une guerre en Europe, en 2022. Le monde est en paix, normalement, non ? » Pour Nolan, « la Russie attaque juste pour un vieux truc, parce que, il y a longtemps, l’Ukraine appartenait à la Russie. C’est pas très logique. Ça sert à quoi ? Il faudrait que l’Ukraine soit dans l’Union européenne et en même temps alliée de la Russie, ça aurait pu éviter la guerre ». Chez Simon, c’est « le stress » qui domine. « J’ai peur que la France soit attaquée. » Le directeur intervient. « Il y en a d’autres, comme Simon, qui sont inquiets ? » Une quinzaine de doigts se lèvent, à peu près la moitié de la classe.. Marie pense que « la Russie ne peut pas attaquer la France, car on fait partie de l’Union européenne ». Simon a peur d’une autre chose, « le risque d’une guerre nucléaire », un sujet qui revient dans la bouche de plusieurs élèves. Léo se montre rassurant. « Je crois que Poutine ne fera pas la guerre nucléaire, parce que sinon, ça atteindra son propre pays, vu qu’on l’a aussi, la bombe nucléaire. » « On a combien de bombes nucléaires ? », s’interroge Nolan. « Euh, je n’ai pas regardé les stocks, sourit le directeur, mais ce qui est sûr, c’est que ça ne se déclenche pas comme ça, c’est très encadré. » Au tour d’Inès d’intervenir. « C’est injuste, la Russie, c’est déjà le plus grand pays du monde, pourquoi ils ont besoin de l’Ukraine en plus ? Comment la guerre peut-elle s’arrêter ? Si la Russie gagne, il n’y aura plus d’Ukraine ? » « On ne sait pas, répondent la maîtresse et le directeur. Il faut espérer que des solutions diplomatiques seront trouvées. » Sarah lève la main. Jusqu’ici, elle n’a rien dit. De sa petite voix frêle, elle parle de sa grand-mère. « Elle a peur parce qu’elle est en Pologne. Elle a peur de prendre des risques. » Mme Gouzel l’invite à venir montrer, sur une carte, où sa mamie habite. Sarah, qui est allée en Pologne à Noël, dans la famille de sa maman, se lève. « Ta grand-mère a peur que son pays soit envahi ? », lui demande la maîtresse. « Oui, c’est ça », répond Sarah, avant de se rasseoir et de continuer à écouter ses camarades.

POUR ALLER PLUS LOIN : Ressources pour en parler de la guerre en Ukraine aux enfants (Bayard Pesse)